COP 21 ! Comment agir localement (1)

dimanche 25 octobre 2015

COP 21 ! Comment agir localement (1) ?

Les deux premiers articles se veulent informatifs sur la COP 21 et les actions qui en résulteront sur le plan Européen, régional, et de la Métropole toulousaine. Le troisième est dédié à ce que nous, citoyens et habitants du quartier nous pouvons faire au quotidien pour limiter l’ampleur du réchauffement climatique, pour participer à ce défi planétaire qui impactera les générations futures.

COP21

La France accueillira et présidera la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), du 30 novembre au 11 décembre 2015. C’est une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C.

Les 196 Etats participant aux négociations climatiques devront y dévoiler leurs engagements et contributions à la lutte contre les changements climatiques.

L’engagement des pays de l’union Européenne

Paquet Énergie-Climat 2030  : Par l’accord conclu au printemps 2015 sur l’énergie et le climat les pays de l’Union Européenne s’engagent sur les axes suivants :

- Réduire d’au moins 40% ses émissions de gaz à effet de serre (GES), entre 2030 et 1990.

- Atteindre un taux d’efficacité énergétique de 27 % en 2030 et un réexamen prévu d’ici 2020 de porter cet objectif à 30 %.

- Porter d’ici 2030 la part d’énergies renouvelables à 27%

Ces objectifs sont ambitieux et vont bien au-delà du plan précèdent, le fameux 3 fois 20 qui visait à l’horizon 2020 à :
- Augmenter de 20 % l’efficacité énergétique
- Réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre (GES),
- Atteindre 20 % de consommation en énergies renouvelables.

L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE  : est définie comme le rapport entre les résultats, le service, la marchandise ou l’énergie que l’on obtient et l’énergie consacrée à cet effet » ; La mesure de l’efficacité énergétique suppose des indicateurs pertinents et complets de consommation directe et indirecte d’énergie ; en pratique, il est parfois difficile de mesurer si le service rendu est ou non identique. L’efficacité énergétique vise aussi à réduire les coûts (directs et indirects) écologiques, économiques et sociaux induits par la production, le transport et à la consommation d’énergie.

Les engagements du conseil régional midi-pyrénées

C’est l’objet du plan régional « Midi-Pyrénées Energies » doté sur la période 2011-2020 de 260 M€ de mesures directes.

Ce plan vise prioritairement à réduire significativement la précarité énergétique dans laquelle se trouve certains ménages vivant en Midi-Pyrénées et, plus généralement, à améliorer sensiblement la performance énergétique des bâtiments existants.

En 10 ans, la Région a la volonté notamment de réaliser ou de contribuer à l’atteinte des objectifs suivants :

* 70 000 logements énergivores occupées par des ménages aux revenus modestes réhabilités sur le plan énergétique ;

* 200 bâtiments innovants soutenus dans le cadre des appels à projets « bâtiments économes » permettant de faire émerger et de diffuser des pratiques préparant l’avenir ;

* 30% de réduction des consommations d’énergie dans le parc des lycées publics de Midi-Pyrénées, sur la base des consommations constatées en 2008 ;

*16 000 parcours de formation sur le secteur du bâtiment dont 30% correspondant à des « nouveaux » métiers liés à l’éco-construction, pour que d’innovantes, ces formations deviennent incontournables et systématiques ;

* développement en Midi-Pyrénées des opérations de recherche et d’innovation relatifs à la maitrise de l’énergie et aux voies alternatives aux énergies fossiles ;

*introduction progressive de conditions énergétiques à l’intervention de la Région, permettant d’agir sur tout type de bâtiments (bâtiments, hôtels et pépinières d’entreprises, hébergements touristiques, bâtiments publics, patrimoine).

Ce plan combine des mesures directes d’investissements pour favoriser la maîtrise de l’énergie (en particulier dans les logements sociaux, les bâtiments publics, les lycées) et des mesures d’accompagnement :

- Recherche, Innovation,

- Formations dans le domaine de l’éco-construction, éco-réhabilitation, éco-matériaux, énergies renouvelables,

- Actions de sensibilisation, accompagnement dans la maîtrise de l’énergie, mise en réseau des acteurs et mutualisation des moyens.

Le prochain article traitera des actions prévues par Toulouse Metropôle


Commentaires