Aires d’accueil pour les gens du voyage

mardi 7 mars 2017

Réunion du vendredi 24 février 19h30

Salle associative place de l’église.

Thème : installation d’une aire de grand passage au rond point de Saint Simon, près de la Mounède.

Capacité d’accueil  : 100 à 200 caravanes

Superficie  : 2 Hectares

Principe de fonctionnement :

Le projet est d’établir deux aires de grand passage tournantes, géographiquement opposées, afin de répartir la charge entre les communes désignées. Puisque Balma a été choisie, une aire a été recherchée à l’opposé, sur notre secteur.

La périodicité n’a pas été précisée, on ignore par conséquent quelle sera notre prochaine période d’accueil, mais en tout cas ce sera après 2020. Les communes de Tournefeuille, Cugnaux et Villeneuve Tolosane sont elles aussi concernées. L’aire est ouverte aux grands passages entre le 1er mai et le 31 décembre, à des groupes qui sont inscrits au préalable.

Le référent est généralement le pasteur, ce qui assure des relations correctes, sans problèmes, d’après le directeur de cabinet du préfet qui était présent. Le séjour ne peut dépasser deux semaines sauf exception. Chaque propriétaire de caravane paie une taxe de séjour de 17€ par semaine.

Problématique actuelle des installations sauvages non résolue :

La question de base était de savoir si la création de l’aire allait permettre d’évacuer les 2 campements illégaux actuels qui posent problème aux riverains, comme la lettre déposée par la mairie dans les boîtes aux lettres le laissait entendre.

Pour que la Préfecture intervienne il faut que le tribunal réponde favorablement au référé déposé par la mairie, ce qui n’est pas acquis.

En effet, le juge fait état du retard des communes pour se mettre en conformité avec la loi Besson pour rejeter les demandes d’évacuation. Le schéma départemental fixe le nombre d’aires permanentes et de passage nécessaires sur la Haute Garonne et nous sommes encore loin du compte.

Avec l’aire de grand passage prévue à la Mounède on aura bien les 2 aires de grand passage, mais il manque 120 places sur des aires "permanentes". Donc, on ne sera toujours pas en accord avec la loi Besson...

Et aucun des décideurs présents ne peut garantir une régularisation dans un délai proche.

La position de l’association Saint Simon Environnement :

Nous considérons que l’idée de répartir la charge de cette aire de grand passage sur plusieurs quartiers est bonne.

St-Simon, comme les autres quartiers, doit en prendre sa part, à condition que les emplacements tournent sur plusieurs terrains (la mairie parle de 6 terrains).

Il vaut mieux accueillir une aire organisée une fois tous les 6 ou 7 ans, que de subir des installations sauvages et incontrôlées chaque année.

Mais cela implique le démantèlement concomitant des campements illégaux, sinon, nous risquons d’avoir l’aire de grand passage et les campements illégaux (en plus de l’aire permanente de La Mounède qui est une des 3 qui existent à Toulouse).

La situation actuelle, au regard de la loi, ne peut garantir que l’évacuation puisse être effective.

Nous adressons par conséquent un courrier au maire de Toulouse, Mr Moudenc, afin de lui rappeler ses obligations non tenues à ce jour spécifiées dans les objectifs du schéma départemental. Cette loi vise à établir un équilibre satisfaisant conciliant d’une part, la liberté d’aller et venir et l’aspiration des gens du voyage à pouvoir stationner dans des conditions décentes, et d’autre part le souci des élus locaux d’éviter des installations illicites sources de difficultés de coexistence entre leurs administrés. Aussi nous lui demandons de hâter le processus pour être en conformité avec le schéma départemental et de procéder d’urgence à l’installation de sanitaires provisoires dans les campements illégaux. Nous demanderons également que la police qui est à notre avis trop discrète, vienne un peu plus souvent vérifier qu’il n’y a pas d’incivilités.

De même, nous comptons dénoncer l’absence totale de discussion avant l’annonce de cette décision. Ce n’est pas l’idée que nous nous faisons de la "démocratie locale" prônée par la mairie.

Etant donné que notre quartier subit continuellement depuis des années des aires de grand, petit et moyen passage illégales, un autre terrain aurait pu être choisi cette année, pour permettre aux St-Simoniens proches de souffler un peu.


Aires pour les gens du voyage

Portfolio

aire-passage

Commentaires