Plan pour améliorer la mixité sociale au collège (suite)

jeudi 12 janvier 2017

La mixité sociale au collège

Pour faire suite à notre article du 17 décembre ( Plan pour améliorer la mixité sociale au collège) voici les dispositions qui seront prises à la rentrée 2017 pour 150 élèves des écoles de la Reynerie à Toulouse.

Extrait de l’article de la dépêche du midi :

À la rentrée 2017, 150 élèves des écoles de la Reynerie à Toulouse feront leur scolarité ailleurs qu’au collège Raymond Badiou. La mixité contre le décrochage.

La mixité sociale dans les collèges est en marche. Hier matin, le Conseil départemental de l’Education nationale (CDEN), qui siège régulièrement au conseil départemental de Haute-Garonne pour définir les grandes lignes de la carte scolaire, a donné un avis favorable au lancement du programme de mixité scolaire, dès la rentrée de septembre, qui va d’abord concerner 150 élèves actuellement en CM2 dans les cinq écoles primaires rattachées au collège Raymond Badiou à Toulouse (Reynerie), voué à disparaître avant de renaître flambant neuf. Il continuera d’accueillir les élèves de 5e, 4e et 3e durant la durée des travaux.

L’objectif de l’inspection académique est de permettre à ces futurs collégiens de bénéficier d’un cadre mieux adapté à leur réussite scolaire en intégrant « plusieurs collèges favorisés de la métropole toulousaine ». La démolition-reconstruction du collège Badiou en est la clé de voûte. Problème : Georges Méric, le président du conseil départemental qui estime que la mixité sociale est un préalable à la lutte contre « une République en danger », assure que l’emplacement qui accueillera le nouveau collège Raymond Badiou « n’est toujours pas trouvé ».

Le collège sera certes reconstruit, mais pas à la même adresse, ce qui nourrit l’inquiétude des enseignants et parents d’élèves qui ont manifesté hier matin devant le conseil départemental. Tout au plus à « un quart d’heure de transport » de l’actuel emplacement dans le quartier de la Reynerie, a-t-on indiqué. De même, il devrait perdre son statut actuel d’établissement du réseau d’éducation prioritaire (Rep +). Cet avis rendu par le CDEN, qui n’est que consultatif, doit permettre aux élus départementaux de voter définitivement, le 24 janvier, le dispositif « mixité scolaire » qui va englober un projet plus large débouchant sur une nouvelle sectorisation pour les collèges de rattachement (Bellevue, Pierre de Fermat, Les Chalets, Jean Rostand et Léonard de Vinci). Le conseil départemental consacrera 46 millions d’euros sur cinq ans pour « favoriser la mixité sociale dans les collèges » et en fait son cheval de bataille. « L’enjeu est politique », affirme Georges Méric. L’administration départementale et l’inspection académique, qui ont lancé la consultation sur ce projet en septembre 2016, expliquent avoir convaincu, après « 50 réunions qui ont permis de rencontrer plus de 1 000 personnes ».

Outre Raymond-Badiou, la mixité scolaire s’appliquera, dès 2018, au collège de Bellefontaine qui sera également reconstruit « à proximité du quartier » à l’horizon 2022. Enfin, le conseil départemental prévoit la réhabilitation in situ des autres collèges Rep + de Toulouse : Rosa Parks, Stendhal et George Sand.

Une nouvelle sectorisation

Le conseil départemental de Haute-Garonne, qui veut « rétablir l’égalité des droits et des chances de réussite de tous les élèves des collèges Badiou, Bellefontaine, Rosa Parks, Stendhal et George Sand » à Toulouse, a identifié ces établissements selon trois critères : un critère socio-économique (composition sociale à dominante très defavorisée), un critère de capacité (nombre de places disponibles hors dérogations entrantes) et un critère géographique. Le conseil départemental et l’inspection académique assurent que « le temps de transport entre le quartier défavorisé et le collège favorisé ne doit pas excéder le temps de transport scolaire départemental qui s’élève en moyenne à 30 mn par trajet ».

Pour l’heure, le « territoire concerné » par le projet de mixité sociale dans les collèges redéfinit de fait le réseau de rattachement des écoles primaires. Ainsi, en septembre 2017, la répartition se fera comme tel pour les élèves qui devaient faire leur rentrée à Badiou : ceux de l’école Buffon rentreront au collège Bellevue, ceux des écoles Faucher 1 et 2 à Pierre de Fermat, ceux de l’école Elsa Triolet au collège Les Chalets, ceux de l’école Jean Galia au collège Jean Rostand et ceux de l’école Didier Daurat au collège Léonard de Vinci à Tournefeuille.


Commentaires